Que vaut une démocratie où les citoyens ne sont pas formés à l'analyse des faits et à leur évaluation critique ? Depuis quelques jours les médias télé et radio nous inondent de prises de position en faveur du prochain gala d'anniversaire de "Homéopathie sans frontière".

Ci-dessous une lettre envoyée à différents médias, car merde faut quand même réagir !... Même si cela ne sert à rien.

Un comble. Pour épauler les gris-gris nuls : des gra-granules !.

De nombreux artistes vont prochainement se fourvoyer au su de leur plein gré en participant à un gala de soutien au 20ème anniversaire de l'association « Homéopathie sans frontières".

« Se fourvoyer » ?... Et pourquoi « se fourvoyer » ?!...

1) d'abord parce que ces artistes sont pour la plupart, et c'est tout à leur honneur, des humanistes déclarés, opposés à l'hégémonie des cultures occidentales au détriment des traditions des pays « en voie de développement ». et qu'ils vont pourtant faire la promotion (un comble : en chantant !) d'une action de colonisation des « gris-gris » traditionnels africains par un « gris-gris » moderne occidental (les granules homéopathiques, tout comme les talismans ensorcelés, n'ayant pas d'autre action avérée que celle d'être des rites psycho-actifs rassurants).

2) ensuite parce que ces artistes sont pour la plupart, et c'est aussi tout à leur honneur, de fervents adversaires du capitalisme mondialiste effréné. et qu'ils vont pourtant faire la promotion (un comble : en dansant !) d'un laboratoire, qui depuis plusieurs années tente d' implanter en Afrique son quasi-monopole mondial sur l'homéopathie. Notons que ces implantations se font dans les pays « en voie de développement » puisque les pays scientifiquement les plus avancés (sauf la France), considèrent depuis longtemps l'homéopathie pour ce qu'elle est : un placebo présenté comme un médicament pharmacoactif. C'est-à-dire un mensonge thérapeutique).

3) enfin parce que ces artistes sont pour la plupart, et c'est encore tout à leur honneur, des défenseurs déclarés d'une fraternelle solidarité humaine sans frontière. et qu'ils vont pourtant faire la promotion (un comble : en faisant la fête !) du déversement sur l'Afrique de granules de perlimpimpim, alors que dans ce continent en détresse une grande partie de la population crève quotidiennement de carences dramatiques en moyens médicaux véritables. On meurt plus de maladies que de guerres en Afrique, par manque d'actions préventives (éducation à des règles d'hygiène élémentaires, vaccinations.), par manque de traitements pharmacologique à l' efficacité démontrée, et par manque de structures hospitalières et chirurgicales.

Que la France - qui se targue d'être à la pointe de la raison et de l'intelligence humaine - puisse envoyer (en chantant, en dansant et en faisant la fête) de l'eau sucrée liophylisée - car l'homéopathie n'est rien d'autre que cela - comme réponse aux drames sanitaires en Afrique, est d'un cynisme (ou « d'une bêtise », mais est-ce moins grave ?) à pleurer de rage.

Etre artiste autorise-t-il à être naïf et crédule ?... Certains le pensent, appelant cette attitude « avoir l'esprit ouvert ». Le sage Jean Rostand disait : « Avoir l'esprit ouvert n'est pas l'avoir béant à toutes les sottises ». On ne saurait faire plus court dans la lucidité.

On pense avec effarement à de futurs galas de soutien aux pays du Tiers Monde par le biais d'autres associations : « Astrologie sans frontières » par exemple ou « Eau de Lourdes sans frontières ».

On croit rêver mais on ne rêve pas : ce sont bien des placebos - dont la promotion sera assurée par des artistes français - qui vont être envoyés en Afrique pour lutter contre le palu, la fièvre jaune, les diarrhées amibiennes, la typhoïde, le tétanos, la polio, le choléra !...

Au secours Molière !

Jacques Poustis

Artiste de variétés rationaliste

("Tant que le merveilleux saura rester la cerise sur le gâteau de la raison, ma table lui sera toujours largement ouverte")